Libertat

Philippe Bécoulet

Libertat.fr est un site dédié aux travaux de Philippe Bécoulet. Vous y trouverez des analyses sur les pratiques de l’aide au développement en Haïti, des textes de poésie dite métaphysique, ainsi que des livres-objets sur l'eau notamment.

Avis des lecteurs


La raison résonnante

J'ai retrouvé dans la Raison résonnante les "principes" qui animent l'auteur et une sincérité certaine. Bref, un bon moment de lecture que je traduirai par : « Soyez vous-mêmes, tous les autres rôles sont déjà pris. »
Commentaire de lecteur.

Découvrir

Atelier d'écriture

Suite logique des "Bancs", plaisir du jeu ? J'ai éprouvé la linéarité du texte par laquelle l'auteur peut à tout moment s'interrompre, ce qui peut s’avérer frustrant. À noter aussi la transparence affichée de la méthode, le côté coulisse, le côté atelier. Enfin et surtout j'ai été bluffé par la qualité des produits sortis de "la moulinette aléatoire". Commentaire de lecteur.

Découvrir

A retrospective on NGOs in Haiti.

Philippe Bécoulet looks back on his professional journey and attempts to analyse the evolution of NGO platforms in Haiti. The text also reveals the dynamics between the Haitian State and development aid actors over the past twenty-five years.

Découvrir

Dernières parutions


La raison résonnante.

Philippe Bécoulet. 102 pages. Libertat, 2021.

Dans La raison résonnante, Philippe Bécoulet se retire du chantier métaphysique ouvert en 2014 pour aborder plus librement des thèmes qui lui sont familiers : le réseau et la règle vs l’individualisme et l’esprit de compétition, la relation homme femme, l’écrit vs les arts conceptuels, la responsabilité de la conscience envers ses passagers (ces besoins d’être qui demandent à s’incarner). Il y retourne en fin d’ouvrage pour montrer comment les concepts sont coextensifs à la table d’harmonie qu’est le corps.

La raison raisonnante - Philippe Bécoulet Ouvrir

Peindre Ecrire Dépeindre.

Philippe Bécoulet. 104 pages. Libertat, 2021.

Peu de peintres ont écrit sur leur art. Ce livre ne leur est pas consacré, bien au contraire : Philippe Bécoulet en a vampirisé une douzaine pour faire travailler sa coque conceptuelle et se maintenir à flot. Les peintres ont raison de se méfier des écrivants : « Ils n’ont pas le don des nuances, mais l’horreur instinctive de tout ce qui les dépasse ou les déroute. » (Georges Rouault)

Peindre Ecrire Dépeindre - Philippe Bécoulet Ouvrir

Le moi défunt.

Philippe Bécoulet. 98 pages. Libertat, 2020.

Le Livre des morts des anciens Égyptiens ou les derniers textes d’Artaud, Hölderlin et Adorno offrent à l’auteur un substrat pour régénérer des concepts en perdition. Il établit une correspondance entre la traversée de l’Amenti ‒ ou du Bardo chez les Tibétains ‒ et le cycle de l’étrang(èr)eté propre à la reconfiguration du monde par le moi.

Le moi défunt - Philippe Bécoulet Ouvrir

A retrospective on NGOs in Haiti (1989-2013).

Philippe Bécoulet. 142 pages. Libertat, 2019.

In the text titled, A retrospective on NGOs in Haiti (1989-2013), Philippe Bécoulet looks back on his professional journey and attempts to analyse the evolution of NGO platforms in Haiti. The text also reveals the dynamics between the Haitian State and development aid actors over the past twenty-five years.

A retrospective on NGOs in Haiti - Philippe Bécoulet Ouvrir